LaSantéPublique.fr

Infirmiers, pharmaciens, dentistes… la colère gronde !

Rédigé par La Rédaction | Le 29 janvier 2017 à 22:00
Grèves professionnels santé manifestations infirmiers dentistes pharmaciens

Cette semaine aura vu de nombreuses manifestations de la part des professionnels de santé. Les infirmiers, les pharmaciens et les dentistes ont ainsi montré leur colère et demandent au gouvernement de meilleures conditions de travail et rémunérations.

Les infirmiers ouvrent le bal

En début de semaine, on a pu compter environ 200 infirmiers et infirmières rassemblés à Paris qui ont manifesté afin d’alerter sur leurs conditions de travail. Principal problème, trop peu de personnel pour une quantité de patients de plus en plus importante à gérer.

Les conditions de travail sont donc difficiles, quand on sait que de nombreux hôpitaux doivent faire face à des restrictions budgétaires qui touchent souvent le personnel. Les manifestants souhaitent une revalorisation de leur profession, plus de personnel, de meilleurs salaires...

Cette nouvelle mobilisation, dans la continuité des manifestations du 8 novembre dernier, a été suivie par de nombreux syndicats de la profession qui se plaignent du : « manque de réponses concrètes apportées par madame Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé face à l’ampleur du « malaise soignant » et de son impact sur la qualité et la sécurité des soins ».

Les pharmaciens mènent la danse ?

Ce sont ensuite les pharmaciens qui ont décidé de manifester leur mécontentement deux jours après. Leurs revendications portent sur le fait de ne plus être seulement payé sur la vente des médicaments, mais d’obtenir des honoraires en plus pour le traitement des ordonnances.

En effet, avec le système actuel et la diminution du prix de certains médicaments, ce sont les salaires de toute la profession qui sont revus à la baisse. Les revenus des pharmaciens sont, en fait, calculés selon le volume de médicaments mis en vente et les prix, fixés par l’assurance maladie, sont calculés par rapport aux tarifs des médicaments génériques. On constate, par ailleurs, que le nombre d’officines en France est en baisse, ainsi 181 pharmacies ont fermé en 2015.

L’USPO (Union des Syndicats des Pharmaciens d'Officine), qui a lancé l’appel à la manifestation, se félicite de la réussite de celle-ci et souhaite ainsi mettre la pression sur l’assurance maladie. En effet, la convention pharmaceutique doit être rediscutée entre les deux parties à partir du mois de février.

La valse des négociations pour les dentistes

La fin de la semaine s’est clôturée avec les manifestations des dentistes. Depuis plusieurs mois, les principaux syndicats de dentistes négocient avec l’assurance maladie. Résultats : les syndicats FDSL, CNSD, UJCD ne veulent pas valider le projet proposé.

Principaux problèmes mis sur la table des négociations : la revalorisation des tarifs des soins courants et le prix des prothèses dentaires. L’assurance maladie serait prête à accepter d’augmenter les prix sur certains soins à condition que les tarifs des prothèses dentaires soient plafonnés. Les dentistes de leur côté pensent qu’il faut plutôt permettre aux patients d’être mieux remboursés sur les soins qui évitent l’utilisation des prothèses.

Un dialogue de sourds qui, pour le moment, n’aboutit à aucun accord, d’où la manifestation de cette fin de semaine qui devrait être suivie d’un mouvement plus important au mois de mars !

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Laisser un commentaire