LaSantéPublique.fr

Priorité sur l’organisation des soins à Loches

Rédigé par Éric Marchand | Le 09 mars 2013 à 09:21
Loches organisation politique publique Centre

Un pôle de santé pluridisciplinaire sur une échelle de sept cantons fait son arrivée dans la région Centre, à la suite du départ en retraite de plusieurs médecins traitants.

Selon le généraliste Jean-Pierre Peigné « On ne travaillera plus comme on travaillait avant ».  En effet Loches s’apprêterait à connaitre des changements radicaux menaçant une désertification médicale à la suite du départ en retraite de nombreux professionnels de santé se heurtant aux attentes des nouvelles générations, cependant il semblerait que certains médecins et élus n’aient pas dit leur dernier mot.

Jeudi soir a été lancé le pôle de santé pluridisciplinaire du Sud-Lochois et cela de manière officielle, 64 professionnels de la santé toute discipline confondue ont repensé l’organisation de l’offre de soin à  l’échelle  des cantons de Loches. Montrésor, Descartes, Le Grand Pressigny, et Ligueil-sur-Claise rattaché à Châtillon en raison de sa proximité.

Selon une infirmière « Ce serait comme une maison de santé, sauf que l'on n'a pas besoin de murs », il s’agirait du premier pôle pluridisciplinaire de santé. Une demi-douzaine de maisons de santé serait en voie de création ou bien déjà ouverte. Selon le président du Pays de la Touraine côté sud, « Si l'on ne veut pas que ces maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) soient vides d'ici à quelques années », le pôle de santé est capital.

Il  est à  noter que le pôle de santé passerait par le partage d’informations entre les professionnels de santé et les MSP des sept cantons. La mise en commun de ces informations « permettrait également une meilleure coordination entre la médecine de ville et l'hôpital, faciliterait l'accueil de stagiaires ou encore l'éducation thérapeutique des patients.

L’idée d’un pôle  pluridisciplinaire aurait été lancée le 8 novembre dernier, dont le Centre représente la pire région  en ce qui concerne la démographie médicale. Le pôle de santé se voudrait plus attractif bien qu’étant soutenu par l’Agence régionale de santé. « C'est un concept tout à fait adapté à la région de ce point de vue », a assuré Raphaël Rogez, président de l'union régionale de professionnels de santé. Le pôle de santé du Lochois est susceptible de prendre son rythme de croisière en 2015.

Il serait prévu que le pôle de santé pluridisciplinaire couvrirait 58592 habitants soit 78 communes. La déléguée départementale de l’Agence régionale de santé Myriam Sally-Scanzi aurait annoncé que le Lochois va être candidat à une expérimentation nationale.

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Laisser un commentaire