LaSantéPublique.fr

Les infirmiers libéraux craignent un système de santé à l’américaine

Rédigé par Éric Marchand | Le 02 avril 2013 à 16:19
infirmiers FNI Marisol Touraine système de santé

A la Réunion, la FNI (Fédération Nationale des Infirmiers) mettrait en garde la population sur une éventuelle modification du système de santé français vers un système plus américain.

La crainte d’une dérive du système de santé français vers un modèle plus américain serait née via les discussions actuelles autour du Pacte Territoriale de Santé dirigé par la ministre de la santé Marisol Touraine. "On veut réorganiser le système de santé pour basculer vers un système à l'américaine. Les maisons de santé seront dirigées par des firmes de santé", ajoute le syndicaliste Emmanuel Adain président de la FNI Réunion.

Les membres de la FNI penseraient à modifier la mesure retenue afin de chiffrer l’accessibilité des soins qui est définie par le nombre de médecins par rapport à une population donnée en se basant sur l’APL (accessibilité potentielle localisée). Selon Emmanuel Adain on ne se baserait plus sur le nombre de médecins mais sur le nombre d’actes délivrés.

"On a peur de perdre notre autonomie, notre indépendance. Aujourd'hui nous sommes libres de choisir notre temps de soin. Si nous devenons salariés au sein de ces structures nous ne pourrons plus développer les mêmes techniques de soin, ni notre relationnel avec nos patients" précisait Odile Lhuillier, trésorière de la FNI.

L’étude faite au sein de la FNI démontre que 2% des infirmiers libéraux déclarent leur intérêt pour le salariat comme mode de profession. Actuellement les infirmiers sont autorisés à travailler tous les jours de l’année et cela 24h/24.

"On pourrait se retrouver comme aux Etats-Unis où il n'y a plus d'infirmiers en ville. On vous donnera vos pansements et vous devrez les faire tout seul chez vous" a déclaré Emmanuel Adain dans la crainte d’une politique salariale ne soit mise  en place.

La Réunion compterait 1400 infirmiers libéraux soit 140 infirmiers pour un 100 000 habitants. "La population est contente de l'organisation actuelle des infirmiers libéraux et demande de plus en plus à être soignée à domicile" a ajouté Odile Lhuillier.

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Laisser un commentaire