LaSantéPublique.fr

Bœuf ou poulet : le nouveau marché de la viande de laboratoire

Rédigé par La Rédaction | Le 19 mars 2017 à 10:00
Viande de laboratoire poulet de laboratoire Memphis Meats

L’entreprise américaine Memphis Meats a réussi à produire un morceau de poulet entièrement créé en laboratoire. Une première qui peut laisser présager l’ouverture d’un nouveau marché alimentaire meilleur pour la santé et plus respectueux pour l’environnement.

De la viande créée en laboratoire…

Après l’invention du bœuf de laboratoire en 2013, Memphis Meats vient de réussir à créer du poulet sans aucun élevage. La société américaine ouvre donc les portes d’un nouveau marché qui vendra de la « viande propre », meilleure pour la santé et plus respectueuse des animaux et de l’environnement.

Pour réussir cet exploit, les chercheurs de l’entreprise ont utilisé une méthode de production en laboratoire s’appuyant sur l’utilisation de cellules-souches de poulet. Et l’objectif est apparemment atteint puisqu’il est ainsi possible d’obtenir un véritable morceau de viande, sans avoir élevé ou tué aucun animal.

Des avantages pour la santé et l’environnement

La société Memphis Meats est très fière de ses résultats. Si pour le moment la texture du morceau de poulet est encore un peu trop spongieuse, le goût lui est totalement identique à celui d’un blanc de poulet obtenu par des moyens plus traditionnels.

Mais pour l’entreprise, le succès réside surtout dans les avantages pour la santé humaine et l’environnement. Cette viande est, en effet, plus saine, car elle ne passe pas par l’étape de l’élevage au cours duquel les animaux consomment des médicaments divers et variés dont des antibiotiques qui sont ensuite assimilés par le corps humain après ingestion.

Uma Valeti, cofondatrice et CEO de Memphis Meats, témoigne en ces mots : « Les poulets et canards sont au centre de l’alimentation de nombreuses cultures dans le monde, mais la manière dont la volaille est élevée est problématique pour l’environnement, le bien-être animal et la santé humaine. Nous sommes convaincus que notre projet constitue une opportunité importante de transformer une industrie mondiale tout en contribuant à résoudre une des questions les plus urgentes de notre époque en matière de durabilité ».

Côté environnemental, on retiendra que la production d’un morceau de poulet en laboratoire requiert jusqu'à 90 % en moins de terres utilisées pour l’élevage, mais aussi d'eau et d'émissions de gaz à effet de serre que pour la production de viande classique.

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Laisser un commentaire