LaSantéPublique.fr

Protelos : l’ANSM recommande de ne pas entamer de traitement

Rédigé par | Le 12 janvier 2014 à 15:05
ANSM servier laboratoire pharmaceutique protelos ostéoporose scandale sanitaire

Le médicament Protelos, développé par le laboratoire pharmaceutique Servier, est actuellement au centre d’une tempête médiatique qui pourrait causer au laboratoire Servier de gros problèmes. Certains crient déjà au nouveau scandale sanitaire.

Ne pas entamer de traitement

Le Protelos est utilisé dans le traitement de l’ostéoporose. Il sert à renforcer les os afin de limiter le risque de fracture pour les personnes atteintes de cette maladie qui fragilise leur squelette. Mais depuis début janvier, les autorités sanitaires recommandent la plus grande attention à l’encontre de ce médicament.

Commercialisé en France depuis 2006, la molécule présente de forts risque de thromboembolies ainsi que de réaction allergiques graves. Des effets secondaires dangereux qui ont fait placer le médicament sous haute surveillance dès l’année suivant sa commercialisation.

Or, l’Agence européenne du médicament a, dans sa réunion début janvier 2014, demandé la suspension de la commercialisation du Protelos en Europe. Si aucune décision n’a été encore prise, il ne s’agit là que d’une recommandation, l’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du Médicament, demande de ne plus entamer de traitement avec ce médicament.

Pour l’ANSM il n’y a pas encore urgence mais les patients qui doivent entamer un traitement et même les patients qui sont déjà sous Protelos doivent consulter leur médecin afin de trouver un traitement alternatif et réduire ainsi le risque de complications.

Éric Marchand

Éric Marchand

Éric Marchand a été chef de la santé publique avant de se consacrer à la rédaction d’articles édifiants pour le site de la santépublique.fr. Il se consacre à l’industrie pharmaceutique et partage ses lumières quant à la médication.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire