LaSantéPublique.fr

Selon l’OCDE, les dépenses de santé françaises « pourraient être réduites de 1.3 point de PIB »

Rédigé par Éric Marchand | Le 19 mars 2013 à 11:21
OCDE dépenses santé économistes

Les économistes de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) exhortent  la France à limiter ses dépenses de santé en réformant son système.

Après avoir suggéré à la France de réformer entièrement son système des retraites en supprimant les régimes spéciaux des fonctionnaires ou en encourageant les retraités à cotiser pour l’assurance maladie, l’OCDE s’attaque au régime de santé et là encore, “faire des économies”  sont les maîtres mots.

Selon les économistes, les dépenses de ce secteur « pourraient être réduites de 1.3 point de PIB environ sans nuire à la qualité des soins » si l’Etat commençait par ne « rembourser que les prix des génériques, qui restent insuffisamment utilisés » pour éviter la consommation intempestive de médicaments et donc réduire  le déficit de la sécurité sociale.
Les experts du château de la Muette proposent également de réformer les hôpitaux et d’ « [intensifier]  le recours à l’ambulatoire » pour limiter les coûts d’hospitalisation.

Enfin, la correspondance entre les tarifs en vigueur dans les hôpitaux et ceux des cliniques aurait permis d’économiser 0.4% de PIB selon eux.
La France est, après le Danemark, le pays où les dépenses publiques  - 56% du PIB- sont les plus élevées au monde. C’est pourquoi, les économistes estiment qu’une refonte de son système est nécessaire.

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Laisser un commentaire