LaSantéPublique.fr

Le remboursement à 100% d’un Panier de Santé préconisé par le CAE

Rédigé par Paolo Garoscio | Le 04 juillet 2013 à 06:58
panier de santé santé CAE rapport budget assurance maladie économie politique réforme soins remboursement traitement

Le système de santé français a fait l’objet d’un rapport du CAE, le Conseil d’analyse économique, qui a rendu hier, mercredi 3 juillet, ses conclusions. Il reste des lacunes au sein du système français et il préconise l’existence de ce qu’il appelle un « panier de santé » qui soit remboursé à 100%, contre les 76% en moyenne.

Des réformes de fonds à réaliser dans le remboursement

Efficacité et performances du système français ont été analysées et décryptées par le CAE qui tire ces conclusions : si le système est bon, il n’est pas exceptionnel. La performance serait au rendez-vous mais pas l’efficacité, et c’est sur ce point que le travail doit être fait.

Aujourd’hui, en moyenne, les dépenses de santé des français sont prises en charge à 76%. Un taux de couverture que le gouvernement veut maintenir au sein de la Sécurité sociale. Pourtant, et le gouvernement en est conscient, il y a des économies à faire sur le plan budgétaire. Le CAE demande donc de prendre en compte des choix plus raisonnables.

Le panier de santé déjà étudié depuis quelques années

Le Conseil d’analyse économique ne lance pas ici une idée nouvelle, plusieurs entités en avaient déjà théorisé la possibilité, et ce depuis plusieurs années. Par exemple, l’Institut Montaigne avait considéré cette option il y a 9 ans de cela, en 2004. Une idée reprise trois ans plus tard, en 2007, par le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie.

Un remboursement des traitements variable selon l’efficacité

L’idée du CAE est assez simple et pourtant elle risque de changer radicalement la perception que l’on a de l’Assurance maladie, et surtout le taux de remboursement des traitements. Ces derniers seraient classés selon un principe prenant en compte le rapport entre le cout du traitement et le bénéfice pour la santé.

De fait, les médicaments et les traitements qui ne sont plus reconnus comme efficaces, et que l’Assurance maladie ne couvre déjà plus qu’à 15%, ne seraient, si on suit les conseils du CAE, plus remboursés du tout. Au contraire, le panier de santé serait, lui, pris en charge à 100%.

Le panier de santé, qu’est-ce que c’est ?

Le panier de santé, selon ce que préconise le rapport du Conseil d’analyse économique, ce sont tous les actes et soins médicaux considérés comme fondamentaux et nécessaires. Le fait qu'ils soient essentiels les rendant plus importants que les autres actes et soins, il bénéficieraient d’un taux de remboursement supérieur, que le CAE préconise même être à 100%.

Pourtant, la méthode du rapport entre bénéfices de santé et coût reste controversée. Quels sont en effet les critères pour définir l’efficacité d’un traitement ? Une question en suspend qui pose problème. Mais ce sont surtout l’industrie pharmaceutique et les laboratoires qui critiquent ce principe.

Une organisation des soins au niveau régional nécessaire pour le CAE

L’autre axe que le CAE préconise pour réduire les dépenses de santé de l’Etat français est la mise en place d’une organisation des soins qui se situerait au niveau régional. Déjà existante, cette organisation n’est pas efficace car elle se heurte à un manque de budget pour les entités sanitaires locales.

Régulation des professionnels de la santé et de leur installation, estimation des besoins de la population au niveau régional voire local… autant d’idées qui permettraient de lutter, par exemple, contre les déserts médicaux et de rendre plus efficace la prise en charge et le suivi des patients.

Mais pour ce faire, l’Etat devrait allouer un budget spécifique pour ces entités de santé locales qui ne bénéficient actuellement que d’une enveloppe de dépenses assez réduite par rapport à leurs besoins.

Le dossier médical remis au goût du jour par le Conseil d’analyse économique

Le CAE, dans ce rapport rendu mercredi 3 juillet, remet sur la table la question du Dossier médical personnel. Il s’agit d’une réforme du système de santé lancée en 2004 et dont on n’a pas encore vu la fin : seulement 300 000 patients en bénéficieraient aujourd’hui en France.

Pourtant, l’intérêt est majeur. Le dossier médical personnel permettrait un échange facilité des informations sur la santé des patients entre les professionnels et limiterait donc, par là, les dépenses inutiles comme des examens réalisés plusieurs fois ou totalement inutiles à la vue du dossier complet du malade.

Commentaires (2)
LEKHA Hahltahl | Le 04 juillet 2013 à 13:27

Bjr:
Je suis sous DMP, j'aimerais voir tous mes pathologies et interventions soient disponible dans mon dossier afin que puissent les pros de la santé prendre connaissance à tout moment.

bossis | Le 26 avril 2016 à 19:15

Bonjour, je veux temoigner pour Mme Hermant car elle m'a sauvée de la malhonnêteté des pauvres africains assoiffés d'argent en m'octroyant un crédit de 25000 euros sur une durée de 4 ans avec un taux de 2% par An. afin que mes rêves deviennent réalité. Je prie tout ceux qui ont pu jouir de ces services, de bien vouloir revenir en témoigner afin de permettre aux autres gens dans le besoin, de pouvoir trouver aussi un recours fiable. Je vous laisse son adresse professionnelle: finance.hermant@gmail.com
Dites lui que vous venez de la part de Brigitte Bossis et vous aurez gain de cause à coût sure.
bonne chance à vous.
ps : c'est pas de la l'arnaque , ni une plaisanterie c'est du sérieux .
donc, merci de faire passer le message .

Laisser un commentaire